Le gros souper

Le gros souper est servi le soir de Noël, avant la messe de minuit. Rien n’est laissé au hasard…La table est couverte de 3 nappes blanches – 3 pour les 3 personnes de la Trinité – avec 3 chandeliers blancs allumés et 3 soucoupes de blé germé de la Ste Barbe.
Surtout pas de gui réputé porte-malheur…!

Le gros souper est composé de 7 plats maigres en souvenir des 7 douleurs de Marie, il est servi avec 13 petits pains suivi des 13 desserts représentant la Cène avec les 12 apôtres et Jésus.
Les plats maigres servis sont la carde et le céleri, le choux-fleurs, les épinards et la morue, l’omelette, les escargots, la soupe à l’ail …Jamais de viande, uniquement des poissons, des coquillages, des gratins, des légumes, des soupes, de l’anchoïade.
La seule abondance est celle des treize desserts.
Les treize desserts se dégustent au retour de la messe, ils resteront sur la table pendant les 3 jours suivant, jusqu’au 27 Décembre :
– les 4 mendiants : figues sèches (Franciscains), amandes (Carmélite), raisins secs (Dominicains) et noix (Augustins),
– les dattes : symbole du Christ venu de l’Orient
– les nougats (le noir et le blanc).Le nougat blanc, doux et onctueux représente la pureté et le bien, le nougat noir plus dur et cassant évoque l’impur et les forces du mal…
– La fougasse à l’huile d’olive (la pompe) : galette ronde aplatie à l’huile d’olive
– La pâte de coing ou fruits confits dans la région
– Les oreillettes (petite gaufre légère et fine)
– Les fruits frais : mandarines, oranges, raisins

Source Provenceweb, les Traditions de Noël en Provence

Publicités