Rassado

Ne vous est il jamais arrivé de rencontrer « uno rassado » lors d’une promenade, à la Gardy ou sur les plaines?
On l’appelle aussi »tato » dans certains coins de Provence.
Son nom en français est le lézard ocellé.( lacerta lépida ).
C’est le plus gros lézard de notre région et il peut atteindre 60 cm de longueur. Ce reptile est assez agressif lorsqu’il se sent menacé.
Une légende (à moins que ce ne soit vrai?), dit qu’ un laboureur eyraguais dont le cheval avait été mordu au boulet, dût décapiter le saurien pour lui faire lâcher sa proie.
Ce lézard est actuellement une espèce trés protégée.

Mais au fait en avez vous déja rencontré?

Lou gàrri

Publicités

L’âne de Provence

Le saviez-vous?

Il ne restait que 300 ânes de Provence en 1994, autant dire hier.

Depuis quelques années, il est devenu une animal domestique « à la mode » et les effectifs ont augmenté depuis lors.
En savoir davantage sur l’âne de Provence..

Tisseuses d’une autre espèce

Nul besoin de se rendre dans les pays tropicaux pour croiser de beaux specimen d’arachnides.
Eyragues compte de jolies espèces (jolies pour les amateurs d’entomologie et terrifiante pour les autres!).
Celle-ci, qui mesure 5cm de longueur, se trouve chemin de l’arénier.

A vous de découvrir son nom et son mode de vie.

Pour ceux qui ont la phobie des araignées, il est déconseillé d’agrandir la photo…

Le hanneton

C’est un gros insecte (coléoptère), de la sous-famille des Melolonthinae. Il s’attaque à de nombreuses plantes, surtout lorsqu’il est à l’état de larve (le ver blanc). Il figure parmi les insectes les plus nuisibles à l’agriculture.
À la fin du printemps les larves remontent près de la surface et commettent des dégâts importants en dévorant les racines de toutes les plantes.A l’automne, les larves s’enfoncent un peu plus, à 70 cm de profondeur, pour hiberner à nouveau ; les larves terminent leur croissance en remontant à nouveau et deviennent redoutables ; vers le mois de juillet, elles redescendent à 1 m de profondeur environ, et là se produit la nymphose ; puis un à deux mois plus tard, l’imago se libère de la nymphe, mais reste en terre ; au printemps, l’imago remonte à la surface et un nouveau cycle commence. Ainsi l’apparition des insectes, les « grands vols », est périodique.

Source: Wikipedia

Le fada

Le lézard vert (Lacerta viridis)

Taille: environ 12 cm de long du museau au cloaque.
Les mâles ont la tête plus forte, une coloration verte uniforme avec de petites ponctuations plus foncées sur le dos. La gorge est bleutée chez les mâles adultes et chez une partie des femelles. La femelle plus fine est d’un vert plus uniforme et porte souvent 2 ou 4 bandes claires bordées de tâches noires. Il est très vorace et se nourrit essentiellement d’invertébrés et d’insectes mais des petits rongeurs peuvent faire son affaire.

C’est une espèce élancée qui fréquente les milieux ouverts et ensoleillés où les rocailles alternent avec les buissons et les pelouses.

Son aire de répartition comprend le nord de la péninsule ibérique, les deux tiers sud de la France, une partie de l’Allemagne et, vers l’est, se rencontre jusqu’en Ukraine. On le rencontre au sud jusqu’en Grèce.

Source: Wikipédia

Jacky

Les guêpes

Insectes de l’ordre des hyménoptères, elles seraient les ancêtres des fourmis et des abeilles. Elles disposent d’une gelée royale que toutes, de la reine aux ouvrières sont capables de secréter. Contrairement aux autres insectes sociaux, les guêpes nourrissent leurs couvains de viande crue exclusivement.
D’une taille variant de 10 à 19 millimètres, les guêpes ont une morphologie de base proche de celle des abeilles.Elle a une tête dotée de mandibules et d’une paire d’antennes, une paire d’yeux composées, et trois ocelles infrarouges. Sur son thorax sont fixées six pattes et quatre ailes membraneuses. Enfin l’abdomen, arbore des couleurs vives avec à l’extrémité un aiguillon relié à une glande à venin. Contrairement à l’abeille dont l’aiguillon est en forme de crochet, la guêpe peut piquer de nombreuses fois du fait de la forme de son aiguillon en pique très pointue.

Source:Wikipedia

Envoyé par Jacky

Les hirondelles sont de retour

Moi qui suis capable de faire plus de 10000 Km avec pour seul carburant quelques grammes de graisses .
Avec mon profil aérodynamique, je pense plutôt être à la pointe de la technologie !
Mais, je ne vous en veux pas de m’appeler ainsi car vous savez m’accueillir chaleureusement lorsqu’à mon retour d’Afrique, vous m’ouvrez granges, étables et garages. Ne craignez pas de prendre froid, le printemps m’accompagne !
Mon secret : pendant mon retour, je reste branchée sur  » météo hirundo « , car c’est seulement s’il fait plus de 10° que je trouverais quelque insecte à manger, et dieu que ce voyage donne de l’appétit !
Bon assez gazouillé, le moment est venu de bâtir un nid. Et si vous me conservez quelques belles zones de chasse où bétail, bocage et marais ont encore une signification, je vous promets de revenir très longtemps !

Le fada