La saco d’Irago

Nous avons le plaisir de vous faire découvrir le film que Lucien Espigue (ci-contre) a réalisé cette année pour les traditionnels voeux du maire.
Le thème 2007: les 10 dernières années au village.
Il s’en est passé des choses en 10 ans…à vous de voir!

Un grand merci à notre Lulu national pour le nombre incalculable d’heures passées à trier, numériser et assembler les archives de vidéos qu’il a enregistrées depuis de très nombreuses années mais aussi pour le plaisir que cela procure voir revivre le passé pour un instant.

Dans un premier temps, téléchargez le player flash si vous ne l’avez pas encore.

La séance va commencer.
Installez-vous confortablement dans votre fauteuil et mettez le son.

Publicités

Eyragues dans les actualités

Depuis quelque temps Yahoo France reprend le Journal d’Eyragues en direct dans ses actualités PACA.
Ainsi nous nous retrouvons entre La Provence et Le Petit Niçois!

Cliquez sur l’image pour une capture d’écran de ce matin.

Et voici le lien direct vers Yahoo – actualités PACA.

Jacky bis alias vdk

Lui, il a au moins trois pseudos. Mais comme on sait qui c’est, on rit de ses remarques…

Et pour enfoncer le clou, le voici en photo aux voeux du maire. Non, le diplômé ce n’est pas lui, c’est sa fille. La jolie Jessy. Mais la belle était à l’institut Pasteur, où elle travaille depuis qu’elle a réussi sa licence. Ce qui m’a permis de capturer l’oiseau sacré d’Eyragues. En tout bien, tout honneur, évidemment. Puisque ce fut dans mon objectif… Lol.

Nelly Bouchet

Police à la poste…ou poste de police!

Capturé par Jacky bis et son appareil photo numérique, nous vous livrons ici Jean-Marie qui partage la cellule d’Olivier (grand blogueur eyraguais) et Anne que nous connaissons déjà.

Voyage au bout de ma commune

Eyragues, bestiaire.

Volume de 220 pages A4 (grand format), avec 9 cartes, 168 photos dont 123 en couleur.

Prix : 25 euros
Points de vente dès ce mercredi 19 décembre
– Bibliothèque de l’Espace CUlture et Tourisme Eyraguais
04 90 94 14 44
« Une découverte originale de l’histoire et des racines eyraguaises à travers les événements qui mettent en scène des animaux liés à l’histoire de la commune. Une approche qui unit l’histoire, les légendes, la typographie, la poésie, la peinture, les sculptures, les traditions… bref, un patrimone commun, un passé à connaître pour mieux comprendre le présent. »

André Bonafos

Avant… après

Clin d’oeil à ceux qui veulent rejoindre le clan… des Eyraguais. Quand on vit au « vilage de la saco » (René, apprécies mes efforts) et qu’on veut s’y faire adopter, il est important de sacrifier aux coutumes locales. S’il en est un qui l’a bien compris, c’est Bruno Terrié, le directeur général des services municipaux. La preuve en images. Hier soir, à l’heure des discours au personnel invité à une belle soirée par la mairie, le DGS est d’abord apparu dans son costume très chic, costard cravate. Tout beau. Mais un peu froid. Alors, quand ce fut à lui de prendre la parole — pour un discours plein d’imagination et des cadeaux pour lesquels il a dû passer pas mal de temps libre — le chef s’est métamorphosé en… Iragaulois. Une prestation qui a eu du succès. C’est beau l’humour et cela ouvre beaucoup de portes.

Nelly Bouchet

De l’aioli à la gardianne

Les Eyraguais ont une passion pour le taureau qui va jusqu’à l’assiette.

Gandar partage avec vous la recette de la fameuse gardianne de taureaux.

Cliquez ici pour la recette.