Jeudi 1er novembre aux arènes

Course de taureaux « Souvenir ».

Rendez-vous à 14h45

Publicités

Un coin à reconnaître

Qui donnera le nom que porte aujourd’hui ce coin de notre village et son ancienne appellation?.
(les « anciens » devraient laisser les « nouveaux » cogiter un peu…).

René Trouillet

Quelques précisions concernat la Coupo Santo

« La coupo » est une conque de forme antique supportée par un
palmier. Debout, deux figurines en costume latin, le sein nu,
représentent comme deux sœurs la Catalogne et la Provence.
La Provence entoure de son bras droit le cou de son amie pour lui
marquer son affection. La Catalogne porte la main droite à son cœur
comme pour lui dire merci ; au pied, il y a dans un écusson les
armoiries qui la désignent ; autour de la conque, extérieurement, se
lisent les devises suivantes :
 » RECORD OFFERT PER PATRICIS CATALANS ALS FELIBRES PROVENSALS PER LA
HOSPITALITAT DONADA AL POETA CATALA VICTOR BALAGUER, 1867 « .
« Souvenir offert par les patriotes catalans aux félibres provençaux
pour l’hospitalité donnée au poète catalan Victor Balaguer en 1867. »

Sur le pied sont gravées ces deux autres inscriptions :
MORTA DIUHEN QU’ES MES JO LA CRECH VIVA ! V.Balaguer
« Morte, on dirait qu’elle est, mais je la crois vivante ! »
AH ! SE ME SABIEN ENTENDRE ! AH ! SE ME VOULIEN SEGUI ! F.Mistral
« Ah ! s’ils savaient m’entendre ! Ah ! s’ils voulaient me suivre ! ».

Le vase d’argent porteur d’une idée symbolique s’est transmué en Saint Graal.
Ce présent précieux est conservé chez le capoulié du Félibrige, par
tradition et n’est sorti de son coffre qu’une fois dans l’année devant
les félibres.
C’est le lundi de Pentecôte, au cours du banquet de la Coupe pour les
festivités de la « Sainte Estelle », que le cérémonial de 1867 se
renouvelle.

La Coupo étant un hymne, elle ne s’applaudit pas.
De même, lorsque la Coupo retentit, les gardians se doivent de retirer
leur chapeau, mis à part s’ils sont à cheval et qu’ils ont le trident,
auquel cas ils lèvent le trident vers le ciel et conservent leur
chapeau sur la tête.

Envoyé par René Trouillet

Puzzle

Cette photo a déjà été publiée sur le blog. Les cérémonies du 11 novembre approchant, il nous semblait intéressant de vous la montrer à nouveau.
Cette photo semble insolite et pourtant, ils sont bien passés à Eyragues!
Si vous découvrez cette photo et que vous pouvez l’alimenter en informations précises, elles sont bien sûr les bienvenues dans les commentaires.
Bon courage pour le puzzle, on ne vous a pas facilité la tâche!

De la part de Gandar

J’invite les blogueurs et ceux qui aiment nos traditions à se rendre sur le site de Saint Christol (Hérault).
Mettez le son…
Que diriez-vous si l’on retrouvait la Coupo Santo sur notre blog?

Donnez votre avis!

Gandar

Une autre devinette taurine…

N’en déplaise à « l’âne au nyme »:
Avec les noms de ces deux cocardiers ayant participé à la Corne d’Or on obtient celui d’un grand Autrichien… Qui sont-ils?
(la photo n’a rien à voir avec la réponse).

René Trouillet.

L’océan s’invite au café du Commerce

Robert et Guy Sautet ont emménagé dernièrement au café du Commerce, dont ils sont devenus les propriétaires. Originaires d’Aix, le père et le fils se sont associés pour transformer totalement les lieux. Si Robert, qui a longtemps tenu une brasserie à Oraison, est chargé du bar et du PMU, son père, ancien restaurateur à Manosque, a choisi de créer une activité nouvelle au village. Un snack où l’on sert, les vendredi, samedi et dimanche, des spécialités de coquillages et crustacés. C’est lui qui a très joliment réaménagé et décoré lui-même l’ancien salon de thé et installé toute la cuisine.
On peut soit emporter les plateaux d’huîtres, moules, oursins, fruits de mer. Soit les consommer sur place ou choisir langoustes, homards cuits ou vivants ou coquilles Saint-Jacques cuisinées. Dans la salle climatisée ou en terrasse aux beaux jours.
Contact: tél 04 90 94 05 22

Signé Nelly Bouchet (La Provence)